International

Le secrétaire général de l’Onu Kofi Annan a réagi jeudi à la réaffirmation par la Corée du Nord qu’elle s’était dotée de la bombe atomique en pressant Pyongyang de reprendre les négociations sur son programme nucléaire.

«J’espère que les efforts des autres pays impliqués peuvent ramener la Corée du Nord à la table » des négociations, a déclaré M. Annan depuis Londres.

La Corée du Nord a déclaré s’être dotée de la bombe atomique pour se protéger des Etats-Unis, qu’elle accuse de vouloir renverser son régime, et a refusé de reprendre des négociations sur son programme nucléaire.

Les pourparlers interrompus par Pyongyang impliquaient les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Japon et la Corée du Sud.

«J’ai appris la nouvelle et j’espère que cela n’est pas une position définitive, a déclaré M. Annan, parce que les autres pays impliqués et mon propre envoyé (...) pensent que c’est la route à suivre et espèrent qu’elle amènera des résultats ».

Le secrétaire général de l’Onu était à Londres pour prononcer un discours, introduit par le Premier ministre Tony Blair.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jack Straw, a repris à son compte ses remarques, ajoutant que la Corée du Nord commettrait «une grave erreur en poursuivant sur cette route ».