International Le ténor du barreau Eric Dupond-Moretti n'a pas apprécié la remarque formulée par son client devant la presse.

Il y a de la susceptibilité dans l'air en marge du procès de Patrick Balkany, le maire de Levallois-Perret, poursuivi pour fraude fiscale et blanchiment. L'avocat du prévenu s'exprimait face à la presse quand son client s'est permis une note d'humour. "Madame Balkany est dans un état psychologique très fragile, c'est incontestable. Son mari, qui a 71 ans, la découverte inanimée, il la pensait morte", lançait Eric Dupond-Moretti, avant d'être stoppé dans son élocution: "71 bientôt, ne me vieillissez pas. 70 ça me suffit."

Si la boutade a fait rire quelques journalistes, l'avocat lui s'est refroidi: "Ouais, c'est pas bien grave", a-t-il alors répondu. "Si, si, mais je le dis quand même! Vous verrez quand...", surenchérit l'homme politique.

Ni une ni deux, Eric Dupond-Moretti s'approche alors de son client pour lui dire de se taire. "Allez, faites votre déclaration", rétorque ce dernier. La scène quelque peu surréaliste n'est pas passée inaperçue sur la toile.