International La nouvelle politique agricole commune se veut plus équitable. Mais les petits producteurs souffrent de plus en plus.
La matinée a été difficile, une de mes vaches a avorté", regrette Sébastien Fiasse en nous accueillant dans la ferme familiale située à Bende, au cœur du Condroz liégeois. " C’est embêtant, mais ça fait partie des dommages collatéraux. Tant que les pertes restent en dessous de 5%, ça ne pose pas trop de problèmes."