International

L'Italie a saisi mardi le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa avec 48 migrants à bord, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

"La Guarde financière est en train de procéder à la saisie du navire Mare Jonio, c'est pourquoi elle l'escorte actuellement dans le port de Lampedusa", indique le ministère en précisant que "les interrogatoires des membres d'équipage pourraient avoir lieu dans les prochaines heures".

Le Mare Jonio, navire humanitaire battant pavillon italien était bloqué avec 48 migrants à bord mardi au large de l'île italienne, où les autorités italiennes lui interdisaient d'accoster.

"Parfait. Désormais il y a en Italie un gouvernement qui défend les frontières et fait respecter les lois, surtout aux trafiquants d'êtres humains", a déclaré le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite).

Dans l'après-midi, l'homme fort du gouvernement italien avait réclamé l'arrestation de l'équipage: "Si un citoyen force un barrage de la police ou des carabiniers, il est arrêté. Je compte bien que cela se produise".

Le Mare Jonio, navire affrété par un collectif de gauche et d'extrême gauche, a secouru lundi 49 migrants sur un canot en difficulté à 40 milles nautiques au nord de la Libye.

Une vedette des garde-côtes libyens se trouvait à proximité, mais les militants ont préféré embarquer les migrants plutôt que les voir ramenés en Libye, où beaucoup risquent de subir agressions et violences.

Mardi matin, le Mare Jonio s'est positionné au large de Lampedusa pour s'abriter du mauvais temps, alors que les autorités lui avaient ordonné de rester à distance. Un jeune homme de 25 ans souffrant de pneumonie a cependant pu être évacué vers le centre médical de l'île.