International

Organisé ce 13 et 14 mars à Bucarest, le sommet du Comité européen des régions (CdR) entend apporter sa pierre à l’édifice de l’Europe de demain. Alimentée par le chaos qui règne à Westminster, l’incertitude du Brexit occupe néanmoins les esprits. Le Belge Karl-Heinz Lambertz, président de cet organe consultatif composé des représentants locaux européens, plaide pour que l’UE apporte une aide considérable et ciblée aux régions les plus affectées par le divorce avec le Royaume-Uni.

Mettant en garde contre les conséquences du Brexit au niveau régional, le CdR a toujours plaidé pour une sortie ordonnée du Royaume-Uni de l’UE. Pensez-vous que cela est toujours possible?

Honnêtement, je n’en sais rien. En cinquante ans d’expérience politique, je n’ai jamais vu une telle saga, encore moins provenant du Royaume-Uni, dont la perception collective sur le continent européen est celle d’une démocratie solide, un modèle historique de stabilité. (...)