La France menace les rebelles

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La France a lancé mercredi matin un nouvel avertissement aux rebelles en affirmant qu'elle pourrait agir "de façon plus décisive" en cas de nouvelle attaque contre le gouvernement tchadien, alors qu'une colonne était signalée à l'est de N'Djamena.

Le "devoir" de la France "ce serait de protéger, peut-être maintenant de façon plus décisive si le besoin s'en faisait sentir, le gouvernement légal", a déclaré à la radio privée Europe 1 le chef de la diplomatie Bernard Kouchner.

Le ministre a fait état d'"une centaine, sinon 200 véhicules, à l'est de N'Djamena". "Seront-ils ravitaillés ? Est-ce qu'ils vont à nouveau déclencher une attaque ? Est-ce qu'au contraire ils vont fuir, ce que nous espérons? ", s'est-il interrogé.

M. Kouchner a expliqué que la donne avait changé après l'adoption d'une déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU, ouvrant la voie à une éventuelle intervention française pour protéger le gouvernement légal.

"Nous en avons maintenant presque l'obligation morale et l'obligation politique, au nom de la communauté internationale et du Conseil de sécurité" de l'ONU, a-t-il fait valoir. Le ministre a réaffirmé que "pour le moment, c'est le président (Idriss) Deby qui tient la capitale, qui a le contrôle de la situation".

Le président français Nicolas Sarkozy avait déclaré mardi que la France était prête à "faire son devoir" au Tchad. "Maintenant qu'il y a la décision du Conseil de sécurité, il faut laisser le Tchad tranquille", avait-il dit.

La France est liée au Tchad par des accords de coopération militaires qui prévoient une aide logistique, médicale, de formation et dans le renseignement, mais pas d'intervention directe.

Elle dispose en permanence sur place de moyens aériens et de forces dont le nombre a été porté à 1.450 hommes depuis le début de cette crise. Le Conseil de sécurité a "condamné fermement les attaques perpétrées par des groupes armés contre le gouvernement tchadien" et appelé lundi dans une déclaration "les Etats membres à apporter leur soutien au gouvernement du Tchad".

L'ambassadeur de France au Tchad Bruno Foucher avait indiqué mardi à N'Djamena qu'il y avait dans l'est du pays "à nouveau deux colonnes de rebelles en mouvement".

Les rebelles tchadiens, actuellement en périphérie de N'Djamena et qui semblaient en mesure de renverser le président Deby le week-end dernier, ont accepté mardi le principe d'un cessez-le-feu, après de fortes pressions diplomatiques.

AFP

Facebook

Derniers articles

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    On connait enfin l'identité de Jack L'Éventreur

    Les scientifiques ont-ils enfin levé le voile sur un des plus grands mystères de l'Histoire ? La véritable identité de Jack l'Éventreur, tristement célèbre pour avoir assassiné brutalement ses victimes dans le district londonien de Whitechapel en 1888, a été révélée.

  2. 2
    Vidéo
    Fusillades à Christchurch : "Les propos d'Erdogan sont irréfléchis et ignobles"

    Le Premier ministre australien Scott Morrison a jugé mercredi "irréfléchis", "ignobles" et "offensants" des propos tenus par le président turc Recep Tayyip Erdogan après l'attentat d'un extrémiste australien dans des mosquées de Christchurch, en ...

  3. 3
    Vidéo
    Cet abbé choque en plein scandale de pédophilie: "Ce sont les enfants qui cherchent de la tendresse"

    La chaîne d'information en continu LCI avait invité sur le plateau d'une de ses émissions l'Abbé de La Morandais pour réagir à la démission du cardinal Barbarin condamné pour ne pas avoir dénoncé les abus sexuels d'un prêtre. L'abbé a dérapé en tenant des propos douteux.

  4. 4
    Mouvement de foule et grosse panique à Disneyland Paris: voici ce qu'il s'est passé (PHOTOS + VIDEO)

    Des internautes ont affirmé sur Twitter que des personnes devaient rester confinées dans les restaurants et magasins.

  5. 5
    Vidéo
    "Gilets jaunes": des forces de l'ordre profitent du saccage d'une boutique pour voler des maillots du PSG (VIDÉO)

    La scène a été filmée par un journaliste de Brut.
    La nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" a dégénéré ce samedi à Paris. Entre les vitrines cassées et les restaurants incendiés, la situation était plus que tendue. Mais ...

cover-ci

Cover-PM