International

Lors d'un concert à Odessa, en Ukraine, le bassiste du groupe de rock US Bloodhound Gang n'est pas passé inaperçu. Entre deux chansons, le musicien a couru derrière la scène pour prendre un drapeau russe. Encouragé par une foule complètement hystérique et après avoir placé un petit "ne dites rien à Poutine", l'artiste a introduit le drapeau dans son caleçon avant de le ressortir par l'arrière. Ne sachant quoi en faire, il l'a ensuite délicatement lancé dans le public.

Il n'en fallait pas plus pour attirer les foudres de la Russie qui n'a pas beaucoup ri de la plaisanterie. Le concert du groupe américain qui devait avoir lieu le lendemain dans le sud de la Russie a été tout bonnement annulé par les organisateurs. Les membres du groupe ont même été très mal reçus: jets d'œufs ou de tomates, l'un d'eux a même failli être étranglé par un drapeau … américain.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur russe parle d'une "attitude non respectueuse" et va ouvrir une "enquête criminelle". L'ambassadeur des Etats-Unis a lui aussi immédiatement condamné le geste via son compte Twitter. Plus nuancé, il a qualifié l'acte d''écœurant" tout comme les violences commises le lendemain contre les membres du groupe.

Malgré des excuses, le bassiste risque jusqu'à un an de prison pour "profanation du drapeau russe".