International

Faut-il accuser le désarroi d’un homme qui s’est fait voler sa victoire à la présidentielle congolaise du 30 décembre 2018 sans que ses électeurs se révoltent? Le parti de Martin Fayulu, l’Ecidé, a fait à Bruxelles alliance avec celui du sulfureux Honoré Ngbanda, l’Apareco.