International

La surveillance de Julian Assange par la police londonienne aurait déjà coûté plus de 13 millions d'euros, soit l'équivalent de 8 millions de repas, 39.000 nuits d'hospitalisation ou le salaire annuel de 459 instituteurs, illustre un site de son organisation WikiLeaks.

Surveillé 24 heures sur 24 par la police, le cybermilitant est réfugié à l'ambassade d'Equateur depuis juin 2012. Il occupe un petit appartement dans l'ouest huppé de la capitale britannique.

L'année dernière, Scotland Yard avait chiffré à près de 11.000 euros par jour le coût de sa surveillance, comprenant le salaire des policiers, heures supplémentaires incluses, ainsi que l'usage de véhicules, de bureaux et d'équipement informatique.

WikiLeaks, qui vient d'ouvrir le site internet govwaste.co.uk pour dénoncer ce "gaspillage gouvernemental", dit que le coût global a désormais franchi la barre des dix millions de livres, soit plus de treize millions d'euros.