International

Certains pensaient qu'une vieille vidéo montrant la fougueuse nouvelle benjamine du Congrès américain, la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, en train de danser nuirait à son image. Raté, jubilent ses soutiens. Car les images, devenues virales, n'ont pas entamé la popularité de la jeune femme de 29 ans, bien au contraire semble-t-il.

Dans cette vidéo non datée, une (encore plus) jeune Alexandria Ocasio-Cortez --lycéenne ou étudiante à l'époque-- rejoue la scène de danse d'un film culte des années 1980, "The Breakfast Club", dans lequel cinq élèves que tout sépare vont se découvrir des points communs lorsqu'ils sont placés en retenue ensemble.

Un compte Twitter anonyme tout récemment créé publie la courte vidéo en l'accompagnant de la légende suivante: "Voici la communiste préférée de l'Amérique se comportant comme la crétine qu'elle est".

Mais loin d'emboîter le pas aux moqueurs, de très nombreux internautes se sont aussitôt dits touchés par son côté "adorable".

"URGENT: une vidéo extrêmement nuisible vient de sortir et c'est... pardon, désolée, c'est juste Alexandria Ocasio-Cortez qui danse", a de son côté ironisé une utilisatrice de Twitter face à la multiplication de commentaires sur l'"affaire".

La principale concernée s'est, elle, félicitée de voir que ses talents en matière de danse étaient désormais connus.

"Il n'est pas normal pour des responsables élus d'avoir la réputation de bien danser et je suis heureuse d'être l'une" de ceux-là, a dit Alexandria Ocasio-Cortez à une journaliste de The Hill.

"Je ne suis pas surprise que des républicains puissent penser que s'amuser devrait vous disqualifier ou être illégal", a ajouté la jeune femme, connue pour ses virulentes positions anti-Trump.

Alexandria Ocasio-Cortez, New-Yorkaise née d'une mère portoricaine et d'un père américain, est devenue ces derniers mois une star de l'aile gauche du parti démocrate et accepte de se voir décrire comme une "radicale".

Le nouveau Congrès américain, qui s'est réuni jeudi pour la première fois, compte un nombre record de femmes et d'élus issus de minorités, majoritairement dans le camp démocrate.