International

La femme prise en chasse dans sa voiture par la police jeudi, entre la Maison Blanche et le Congrès, est morte après avoir été touchée par des coups de feu, ont annoncé les forces de l'ordre. "Le suspect a été déclaré" mort, a déclaré lors d'une conférence de presse la chef de la police de Washington DC, Cathy Lanier.

Mme Lanier a aussi confirmé qu'un enfant, âgé d'environ un an, se trouvait dans la voiture. Il est "en bonne santé".

Il ne s'agit "en aucun cas d'un accident" de la route mais d'une "longue poursuite en voiture", selon la chef de la police de DC. "Plusieurs véhicules ont été percutés, des policiers ont été touchés et on a tenté de forcer deux périmètres de sécurité", a-t-elle précisé.

Un policier a été blessé mais il "va bien", selon le porte-parole du Secret Service, Ed Donovan.

La course-poursuite dans le centre de Washington, suivie de coups de feu tirés près du Capitole, a provoqué la brève fermeture du Congrès et une légère panique jeudi, la police parlant d'un incident "isolé" et écartant la piste terroriste.

En tout début d'après-midi une voiture a tenté de franchir une barrière près de la Maison Blanche, puis a été prise en chasse par la police alors qu'elle se dirigeait vers le Capitole situé à 2,5 km, qui abrite les deux chambres du Parlement. Des élus ont rapporté avoir entendu des coups de feu.

L'automobiliste tuée souffrait de dépression post-partum

L'automobiliste tuée après une course-poursuite dans les rues de Washington entre la Maison Blanche et le Congrès souffrait de dépression post-partum, rapportent les chaînes de télévision CBS et ABC ainsi que le quotidien Washington Post. L'automobiliste, Miriam Carey, était une assistante dentaire de 34 ans de la ville de Stamford (Connecticut). "Elle est en dépression post-partum depuis la naissance de sa fille", a déclaré sa mère, Idella Carey, à la presse. "Quelques mois après la naissance, elle est tombée malade. Elle était déprimée et a été hospitalisée."