International

L’Espagne a vécu une séance inaugurale insolite de son nouveau Parlement, mardi. Quatre députés et un sénateur indépendantistes sont arrivés en droite ligne de la prison escortés par la police. Ils ont pu provisoirement occuper leurs sièges pour participer aux votes des présidences des deux chambres des Cortès.