International

Le président rwandais Paul Kagame a procédé à un remaniement à la tête des services de sécurité, en nommant à la tête Services nationaux de renseignements l'ex-numéro deux de la force ONU-UA déployée au Darfour dans l'ouest du Soudan, a-t-on annoncé officiellement jeudi.

Le général Karenzi Karake remplace à ce poste le colonel Emmanuel Ndahiro muté au ministère de la Défense.

Le général Richard Rutatina qui était conseiller du président pour les questions de défense et de sécurité devient chef des renseignements militaires.

Il est remplacé au poste de conseiller par le capitaine Patrick Karuretwa. Le colonel Tom Byabagamba qui commandait la garde du président Kagame est nommé chef de l'unité anti-terroriste, nouvellement créée au ministère de la Défense et à l'état-major.

Le colonel Dan Munyuza, jusqu'ici chef des renseignements militaires, se voit confier la direction des renseignements extérieurs.

Le général Karenzi Karake, qui était sous le coup d'une sanction disciplinaire en avril 2010, a été remis en liberté en novembre dernier.

Il a été n°2 de la mission de paix ONU-Union africaine (Minuad), déployée au Darfour dans l'ouest du Soudan et qui compte un important contingent rwandais. A son placement en résidence surveillée, il était accusé de "mauvaise conduite non conforme aux principes qui régissent la discipline des Forces rwandaises de défense".

A sa remise en liberté, la radio nationale avait précisé que le général avait "reconnu ses fautes" et avait été pardonné par sa hiérarchie.