International Un vent de normalisation commence à souffler sur Damas. Le régime de Bachar al Assad entend désormais traduire sa victoire militaire, acquise grâce à la Russie et à l’Iran, sur le plan diplomatique. Après sept ans et demi de guerre, l’État syrien a recouvré sa souveraineté sur près de deux tiers du territoire national, et mise sur le rétablissement des relations diplomatiques pour conforter son succès. Et, réalisme politique oblige, les premiers à se présenter au portillon en vue de renouer ces liens sont les États arabes, du Golfe mais aussi d’autres régions.

(...)