International Des bourses d’urgence sont allouées en Belgique alors que les procès continuent.

Les universités belges se mobilisent après la récente incarcération de deux universitaires turcs, signataires d’une pétition en janvier 2016 qui réclamait la fin des opérations militaires dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde et le début d’un processus de paix.

Füsun Üstel, 64 ans, professeure à la retraite de la célèbre université francophone de Galatasaraj, est détenue depuis le 8 mai dans une cellule conçue pour 14 détenues mais qui en héberge 21. Elle est la première "Universitaire pour la Paix" à devoir, effectivement, prester une peine de prison. Le procureur vient de rejeter une demande de transfert dans une prison semi-ouverte.

(...)