International Emmanuel Macron a donné le cap de la deuxième partie de son mandat. La baisse de l’impôt sur le revenu est une de ses priorités qui permet de répondre aux "gilets jaunes". Pour compenser ses pertes de rentrées, l’État se serrera la ceinture.

C’est dans le décor fastueux de la Salle des Fêtes de l’Élysée qu’Emmanuel Macron a souhaité lancer le grand tournant de son quinquennat, ce jeudi. L’exercice auquel s’est livré le chef de l’État devant plus de 300 journalistes était malaisé : ses annonces - prévues initialement il y a dix jours, mais reportées du fait de l’incendie de Notre-Dame de Paris - ont largement fuité dans la presse la semaine passée.

(...)