International

Etat d’alerte dans les bâtiments officiels, renforcement des contrôles autour des bases américaines, mesures anti-terroristes: les gouvernements du monde entier ont pris mardi des mesures de sécurité exceptionnelles après les attentats aux Etats-Unis.

La Russie, la France, la Grande-Bretagne, la Suède, l’Espagne et d’autres pays européens ont tenu des réunions d’urgence de leurs gouvernements tout en annonçant plusieurs mesures pour renforcer la sécurité.

Une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne aura lieu mercredi matin à Bruxelles.

Cette réunion, consacrée aux attentats de New York et de Washington, se déroulera mercredi à 10H00, a précisé le porte-parole du commissaire européen aux Relations extérieures Chris Patten.

Le président français Jacques Chirac a interrompu un déplacement en province pour convoquer un conseil restreint de cabinet, tandis que son homologue russe Vladimir Poutine a réuni mardi au Kremlin les ministres de l’Intérieur, de la Défense et des Services de sécurité).

Les forces du ministère russe de l’Intérieur russe ont été mises en état d’alerte. La défense anti-aérienne russe a aussi pris des mesures antiterroristes, selon les autorités russes. «Nous avons renforcé la protection des bâtiments officiels importants, ainsi que des entreprises fournissant les services vitaux à la population», a déclaré le général Viatcheslav Tikhomirov, chef des troupes de l’Intérieur.

La Chine, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Pologne et la Grèce, notamment, ont annoncé avoir renforcé la sécurité aux abords des ambassades américaines ou prononcé un état d’alerte maximum dans leurs édifices officiels. La France a renforcé son plan anti-terroriste, baptisé «Vigipirate», permettant aux autorités de durcir les mesures de sécurité dans et autour des lieux publics.

La Chine a renforcé la sécurité devant l’ambassade des Etats-Unis à Pékin, mais sans immédiatement réagir officiellement après ces attentats d’une ampleur jusque ici jamais atteinte. Plusieurs pays ont fait de même sur les cinq continents et au moins une ambassade américaine, à Vilnius en Lituanie, a été évacuée. Les bases militaires américaines dans le monde ont également été l’objet de mesures de sécurité renforcées.

Le gouvernement japonais a renforcé la sécurité autour des bases américaines où sont cantonnés 51.000 hommes, principalement dans le sud de l’archipel.

En Italie, les bases de l’OTAN ont été entourées de mesures de sécurité renforcées. Aviano (nord) est l’une des principales bases aériennes américaine en Europe.

Des mesures pour assurer la sécurité des installations ont également été prises au quartier général de la zone sud de l’Otan à Naples (sud), a précisé un officier à l’AFP. Les autorités italiennes ont aussi annoncé un renforcement de la sécurité de toutes les bases militaires du pays, selon des sources militaires. En Turquie, la sécurité a été renforcée mardi autour des missions diplomatiques américaines et sur la base d’Incirlik (sud), abritant des appareils américains surveillant le nord de l’Irak.

A Bruxelles, QG de l’Alliance atlantique, le secrétaire général George Robertson a appelé le «personnel pas essentiel» à quitter le bâtiment et «à ne pas venir mercredi», a indiqué le service de presse de l’OTAN. Cet appel a été diffusé par haut-parleur au siège de l’OTAN.

A Jerusalem la direction israélienne de l’aviation civile a annoncé que l’espace aérien israélien serait fermé aux appareils des compagnies étrangères venant de l’étranger pour les prochaines 24 heures.