International

L'aviation israélienne a lancé plusieurs dizaines de raids aériens sur la bande de Gaza durant la nuit de dimanche à lundi, tuant sept Palestiniens dont six enfants, selon des sources hospitalières. Un porte-parole militaire a confirmé que l'aviation avait procédé à "plusieurs dizaines de raids" durant la nuit, sans précision. Quatre fillettes âgées d'1 à 12 douze ans d'une même famille ont été tuées lors d'un raid aérien à Jabaliya dans le nord de la bande de Gaza. Elles habitaient près d'une mosquée visée par les raids.

Deux autres enfants, des jeunes garçons, ont été tués lors d'un raid aérien sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Le septième tué est un activiste du Hamas. Les raids se sont concentrés sur la ville de Gaza, où le bâtiment du ministère de l'Intérieur du Hamas a été détruit.

Un avion a bombardé l'Université islamique de Gaza, vide d'élèves, considérée comme un bastion du mouvement islamiste Hamas, sans faire de victimes, ont indiqué des témoins. Cinq missiles tirés par cet avion, qui semblaient avoir pour cible principale le bâtiment des laboratoires de l'université, ont touché le site d'où s'élevaient des flammes et des nuages de fumée, en plein coeur de la ville de Gaza, ont précisé ces témoins.

Un porte-parole de l'armée israélienne a déclaré que le site était utilisé pour la fabrication de roquettes, explosifs et matériel électronique à destination de la branche armée du Hamas, et qu'un bâtiment voisin servent de centre de réunion pour des membres du mouvement et comme cache d'armes.

Israël a lancé samedi matin une opération baptisée "plomb durci" contre le Hamas dans la bande de Gaza, visant selon l'Etat hébreu à mettre fin aux tirs de roquettes sur le sud du pays depuis ce territoire contrôlé par le mouvement islamiste.