International

Le président Barack Obama a dit espérer vendredi que les négociations sur l'accord de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Union européenne, dit "TTIP", avancent de façon accélérée cette année, lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre italien, Matteo Renzi.

"Maintenant que le Congrès examine une loi soutenue par des élus des deux partis, les négociations sur le TTIP doivent accomplir des progrès importants cette année", a déclaré Barack Obama à la Maison Blanche.

Le président américain faisait allusion à une proposition de loi dévoilée jeudi et qui sera examinée prochainement au Congrès. Si elle était adoptée, elle mettrait en place un mécanisme pour que les élus américains se prononcent, en un seul vote en bloc et sans possibilité d'amendement, sur tout accord commercial conclu d'ici 2018 entre Washington et l'UE, ou avec 11 pays de la région Asie-Pacifique (Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle Zélande, Pérou, Singapour, Vietnam).

Le premier accord bénéficiant de cette procédure accélérée serait celui négocié avec la région Asie-Pacifique, nommé TPP (Trans-Pacific Partnership), a dit Barack Obama vendredi.

"Les marchés en plus forte croissance se trouvent en Asie. Si nous ne contribuons pas à l'élaboration des règles pour que nos entreprises et nos travailleurs puissent être compétitifs dans ces marchés, alors la Chine écrira des règles qui avantageront les entreprises et travailleurs chinois", a justifié Barack Obama.

Et de noter que les voitures américaines étaient rares à Tokyo, tandis que les marques japonaises étaient très présentes aux Etats-Unis.