International

L'ambassade de Belgique en République démocratique du Congo (RDC) a démenti l'existence de préparatifs pour l'envoi imminent de troupes belges à Brazzaville, face à Kinshasa, à trois semaines d'élections générales qui doivent conduire au départ du pouvoir du président Joseph Kabila. 

"Depuis le 28 novembre 2018 circule une vidéo qui montre des para-commandos belges qui se préparent à embarquer dans des avions de type C-130. Les images sont accompagnées d'une interview dans laquelle est raconté que 500 para-commandos se préparent pour partir pour Brazzaville. Je tiens à vous informer que ces images datent de 1997 et ne sont donc pas du tout d'actualité", a indiqué l'attaché de Défense auprès de l'ambassade de Belgique à Kinshasa, le lieutenant-colonel Bart De Cuyper, dans un message "à diffusion restreinte", dont l'agence Belga a obtenu une copie.

Ce message, daté du 28 novembre, est principalement adressé au chef-d'étar major des Forces armées de la RDC (FARDC), le lieutenant-général Célestin Mbala Munsense.

Le lieutenant-colonel De Cuyper ajoute que la Belgique a entrepris es démarches pour ouvrir une ambassade en République du Congo (Brazzaville).

"Ceci pourrait se concrétiser au début du mois de décembre. La mise en place du matériel afférant et les procédures, est, comme il est d'usage, confiée à des militaires", poursuit l'attaché de Défense.

"Lors des premières semaines qui suivent cette ouverture, il y aura donc une délégation militaire qui visitera ce poste (diplomatique)", indique encore l'officier, dans ce message.