International

La plateforme d’ONG de développement CNCD-11.11.11, après une mission au Congo, met en cause la coopération belge pour sa participation à l’exploitation de trois plantations d’huile de palme au nord et au nord-est du pays (ex-Equateur et ex-Province orientale) par l’entreprise canadienne Feronia. Et appelle le ministre de la Coopération, Alexandre De Croo, à changer de cap.

Feronia a racheté ces trois plantations, d’une superficie totale de 100.000 hectares pour 2,6 millions d’euros à Unilever, qui les exploitait depuis 1911. L’entreprise candienne voulait profiter de la demande internationale d’huile de palme. Elle a reçu, selon le CNCD-11.11.11, “plus de 100 millions de dollars” d’institutions publiques de financement du développement de pays occidentaux, dont 11 millions de Bio – société publique belge d’investissement dans les pays en développement – au nom de “l’emploi rural”, malgré les mises en garde de plusieurs ONG, dont le CNCD-11.11.11, sur le risque d’appuyer un cas d’accaparement de terres.

Feronia s’est, en effet, présentée comme vecteur de développement parce qu’elle est le principal fournisseur d’emplois dans les régions concernées.

(...)