International

Les invalidations de 23 députés congolais d’opposition au profit de kabilistes est un nouveau coup de massue pour ceux, tshisekedistes, qui avaient voulu croire que les résultats officiels des élections étaient véridiques et pour ceux –population congolaise et capitales amies – qui avaient pensé que, même frauduleux, ces résultats étaient un progrès par rapport aux présidences Kabila.

Un commentaire de Marie-France Cros