International

Le département d’Etat américain (affaires étrangères) a répété ce mercredi son attachement au bon déroulement du processus électoral en République démocractique du Congo (RDC).

Le « State department » a une fois encore martelé qu’il se tenait au côté du peuple congolais et que c’était à ce peuple qu’il revenait de choisir son président à travers des élections libres et transparentes. Les Affaires étrangères américaines insistent auprès de la Ceni pour que le résultat final qui sera proclamé reflète bien la volonté du peuple.

Les Etats-Unis se font plus précis quand ils s’adressent aux juges de la Cour constitutionnelle en leur demandant de dire le droit et rien que le droit. Ils répètent la mise en garde qu’ils avaient déjà adressée aux acteurs politiques au lendemain de l’annonce des résultats de la présidentielle, sur le fait que les Etats-Unis demanderont des comptes à ceux qui pourraient être à l’origine de troubles électoraux ou qui saboteraient le processus démocratique.

Le State department conclut en affirmant que le maintient de la paix en RDC dépend de la transparence et de la légalité des réponses qui seront aportées aux questions qui sont soulevées.