International

Le président français Nicolas Sarkozy a affirmé jeudi soir sur la chaîne de télévision Canal + qu'il tirerait "les conséquences" d'une défaite si le socialiste François Hollande était élu dimanche car il ne pourrait pas "continuer comme si rien ne s'était passé". Le président sortant a dit souhaiter "être élu pour cinq ans président de la République". "Mais si tel n'était pas le cas, j'en tirerais les conséquences", a-t-il affirmé.

Selon lui, "c'est normal. Il faut quand même avoir une curieuse personnalité pour que les Français vous disent quelque chose et que vous considériez que vous pouvez continuer comme si rien ne s'était passé". "Moi, je ne suis pas comme ça, ce n'est pas ma vie, ce n'est pas ma conception des choses. La vie, c'est un tel miracle ! J'ai chaque jour la conviction que tout peut échapper, qu'on peut rencontrer un microbe, la maladie, l'accident. Je n'ai pas cette hantise du vide, j'aime trop la vie", a-t-il dit.

A chaque fois qu'il a été interrogé à ce sujet, Nicolas Sarkozy a dit qu'il arrêterait la politique en cas d'échec, tout en affirmant à chaque fois sa confiance en la victoire.

François Hollande, arrivé en tête au premier tour avec 28,6% des voix, est en bonne position pour l'emporter dimanche face au président sortant (27,2%), que tous les sondages donnent battu. Le socialiste a conforté sa place de favori après l'unique duel de l'entre-deux tours mercredi soir, un échange âpre au cours duquel Nicolas Sarkozy n'est pas parvenu à déstabiliser son adversaire.