International Samedi 8 juin, le parti prorusse PSRM et le bloc proeuropéen ACUM ont annoncé leur accord de coalition. Cette alliance inédite est mue par le "désir de sauver la République de Moldavie de la captivité de l'oligarque Vlad Plahotniuc", nous explique le pro-européen Andrei Nastase, ministre moldave de l'Intérieur du nouveau gouvernement, dirigé par Maia Sandu.
La position commune aux deux partis, qui consiste en l'opposition à l'oligarque M. Plahotniuc, est-elle suffisante pour assurer la stabilité du pouvoir à l'avenir?

Au cours des quatre dernières années, depuis 2015, M. Plahotniuc a simplement confisqué l’Etat et toutes ses institutions. Il est là tout l'enjeu : Plahotniuc et tous ceux qui servent ses intérêts, payés grassement grâce à l'argent qu'il a volé à l'Etat. Une plate-forme anti-oligarchie est un objectif primordial, c'est le plus important à ce stade.(...)