International

Les drapeaux multicolores et le large bâtiment sont visibles depuis la route 265 contournant Louisville, la principale ville du Kentucky, Etat du Sud supérieur ("Upland South") des Etats-Unis. De l'extérieur, l'Evangel World prayer center ressemble à un petit campus universitaire. Nous sommes dimanche et le principal temple évangélique de la région fait salle comble. Des écrans géants retransmettent le sermon de l'invitée du jour, Margaret Court, ancienne championne de tennis australienne, devenue une égérie des évangéliques à travers le monde.

A l'extérieur de la salle, des livres "pour s'approcher de Dieu" sont en vente à bas prix. La cafétéria s'anime, tout comme la discussion entre trois fidèles sur l'interprétation d'un verset de la Bible. Et l'élection présidentielle ? Le match se joue sur les 4X4 rutilantes attendant leurs propriétaires sur un gigantesque parking. Au jeu des pancartes, c'est le candidat républicain Donald Trump qui remporte la mise : la majorité des slogans envoient Hillary Clinton, la candidate démocrate, en prison, ou reprennent le mot d'ordre du milliardaire de rendre à l'Amérique sa grandeur d'antan. Le lieu est réputé pour être un fief des Républicains, mais la personnalité polémique du candidat du "Grand old party" donne de maux de têtes à plusieurs évangéliques. "Nous ne donnons jamais de consigne de vote", tient à préciser le pasteur Kevin McKnight. "Mais nous sommes en faveur de la vie et les positions des Démocrates sur l'avortement nous ont toujours posé problème."

"Trump veut nous diviser. Il fait semblant d'être religieux, mais ne l'est pas"

Le temple est connu pour être multiculturel et les afro-américains sont très nombreux à le fréquenter. Éric a fait son choix. Il votera pour Hillary Clinton. "C'est un choix très délicat car elle est en faveur de l'avortement et je suis résolument contre. Mais Trump veut nous diviser et c'est le pire de tout. Je suis Noir et suis né aux Etats-Unis : je n'ai pas envie qu' on me mette dehors et qu'on me considère comme un étranger dans mon propre pays. Je n'oublierai aussi jamais que ce sont les Démocrates qui ont donné leurs droits aux Afro-Américains", explique le jeune homme. "On doit aller plus loin. Je ne trouve pas normal de devoir encore préciser que je suis Noir dans certaines démarches administratives". Eric récupère ses trois enfants à la garderie du temple. "Et puis Trump fait semblant d'être religieux, mais il ne l'est pas, lance-t-il en partant. Il a trompé sa femme. Il est né avec une cuillère d'argent dans la bouche et n'a jamais dû se mettre à genoux devant Dieu pour le remercier d'avoir à manger."

Pas le meilleur candidat républicain, mais meilleur que n'importe quel Démocrate

Journaliste local, Tom concède que Donald Trump n'est pas le "meilleur candidat" des Républicains. "Mais ils sera toujours meilleur que n'importe quel Démocrate", précise le quinquagénaire. Selon lui, la clé de l'élection est de "ne pas laisser la Cour Suprême aux mains des Démocrates". "L'un des neufs juges doit être remplacé et tout peut basculer s'il est trop libéral, notamment sur des sujets comme le mariage gay, l'avortement ou l'euthanasie auxquels nous sommes résolument opposés".

D'après Tom, les Etats-Unis sont en train de vivre l'une des élections "les plus compliquées" de leur histoire. "C'est très personnel, émotionnel. Si vous allez sur Facebook, vous verrez que le pays se déchire. Pour beaucoup, ce sont deux mauvais choix. Ma conviction est qu'Hillary Clinton est corrompue. Elle a aussi couvert son mari dans tous ses écarts sexuels, ce qui en dit beaucoup sur sa personnalité et sa soif de pouvoir. Les propos de Trump sur les femmes sont très idiots, mais il s'est excusé et il est en faveur de la vie (NDLR : auparavant favorable à l'avortement, Donald Trump y est devenu opposé) , comme nous les chrétiens américains, conclut le journaliste. En Europe, vous avez perdu votre spiritualité et votre foi dans l'avenir. C'est dommage".

Avec près de 25% de la population, les évangéliques représentent le premier groupe religieux des Etats-Unis.