International

Le conseiller de Donald Trump à la Sécurité nationale, John Bolton, a annoncé mercredi - ce 17 avril étant le 58e anniversaire du débarquement américain raté de la baie des Cochons, destiné à renverser Fidel Castro - la réactivation, à partir du 2 mai, d’une loi ouvrant la voie à quelque 200 000 potentielles actions en justice contre des entreprises étrangères présentes à Cuba.

Il s’agit du chapitre III de la loi Helms-Burton de 1996 (qui renforçait l’embargo commercial, économique et financier contre l’île caraïbe, mis en place depuis février 1962 et déjà renforcé en 1992 par la loi Torricelli), chapitre gelé depuis lors en raison de son haut potentiel conflictuel avec des alliés des États-Unis : l’Union européenne (UE) est en effet le premier investisseur étranger de Cuba.

(...)