International La secrétaire d'Etat Marlène Schiappa a pris la défense du jeune homme ce dimanche.

Twitter peut parfois être le lieu de nombreuses dérives. Ce fut le cas encore une fois ce samedi alors qu'un adolescent français publie sur le réseau social une photo du pèlerinage de La Mecque. Ce cliché accompagné du commentaire "Ptdr y'a du monde à InZeBoite" (NDLR: il s'agit d'une émission de la chaîne Gulli dans laquelle les finalistes se retrouvent dans une Boîte noire, un labyrinthe qui n'est pas éclairé) est mal accueilli par de nombreux internautes qui menacent et insultent le jeune homme, auteur du tweet.

Pour ces derniers, cette publication serait un manque de respect envers la religion musulmane. L'affaire prend une ampleur telle que l'adolescent précise peu de temps après "ne pas avoir voulu offenser quiconque" et s'excuse. "Laissez-moi en vie", demande Hugo. Mais les tweets haineux ne s'arrêtent pas pour autant. Des utilisateurs du réseau social lancent alors un hashtag pour soutenir le jeune français (#JeSoutiensHugo).

Marlène Schiappa intervient pour, à son tour, prendre la défense de l'adolescent. "La France est une République laïque, où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela, écrit ainsi la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes sur Twitter. Le blasphème n’existe pas. En revanche, le cyberharcèlement en meute est puni depuis cet été par la loi ".