International

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi de nouvelles sanctions contre deux compagnies qui opèrent dans le secteur pétrolier vénézuélien ainsi que deux de leurs navires, en réponse à l'arrestation de parlementaires d'opposition par le pouvoir de Nicolas Maduro. Deux compagnies de transport maritime, Monsoon Navigation Corporation, dont le siège est aux îles Marshall, et Serenity Maritime Limited, basée au Liberia, sont ajoutées à la liste noire américaine.

Leurs navires respectifs Ocean Elegance et Leon Dias sont également visés car accusés d'avoir "transporté du pétrole du Venezuela vers Cuba", a affirmé le Trésor américain.

"Les Etats-Unis prendront d'autres mesures si Cuba continue de recevoir du pétrole vénézuélien en échange de soutien militaire", a prévenu le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Washington, qui a reconnu en janvier l'opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela et tente de pousser le socialiste Maduro à quitter le pouvoir, a mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien, pilier de la fragile économie de ce pays en crise.

Selon le Trésor, ces nouvelles sanctions sont "une réponse directe à l'arrestation illégale par le Sebin", le service de renseignement vénézuélien, "de membres de l'Assemblée nationale".

Plusieurs députés d'opposition, dont le vice-président de l'Assemblée nationale Edgar Zambrano, ont été inculpés pour leur soutien à Juan Guaido lors du soulèvement militaire raté du 30 avril. Edgar Zambrano, bras droit du chef de file de l'opposition, a été placé en détention provisoire dans une prison militaire de Caracas, a annoncé vendredi la Cour suprême.