International Les habitants de Notre-Dame-des-Landes, exploitants et squatteurs, attendent le résultat de la présidentielle. Le prochain chef de l’Etat les évacuera-t-il pour construire un nouvel aéroport dans leur bocage ?

La route départementale 281, qui trace une ligne droite entre La Paquelais et Les Ardinières, n’existe pas si l’on en croit le GPS. Le Conseil général de Loire-Atlantique l’a définitivement fermée à la circulation en 2012 : les automobilistes y encouraient "des risques", "subissant menaces et agressions". Dans cette région de l’ouest de la France, on raconte l’histoire d’un camionneur égaré qui s’est fait dépouiller de sa cargaison; celle d’un médecin appelé pour une urgence et forcé de rebrousser chemin; les récits d’automobilistes rackettés et de journalistes malmenés par des hommes encagoulés. "Nos désirs sont désordre", lit-on sur une affichette à un croisement de routes. Bienvenue sur la ZAD, la "zone d’aménagement différée" devenue "zone à défendre" de 1650 ha contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

La suite de ce reportage est réservée à nos abonnés.