International Les autorités néerlandaises ont revu leur avis de voyage vers la Turquie. Ils mettent en garde leurs ressortissants sur les risques encourus en cas de critique du régime Erdogan... Les Affaires étrangères belges n'ont pas encore pris position. 

Le président turc Erdogan n'est visiblement pas très ouvert à la critique. Si vous ne partagez pas son point de vue et que vous vous répandez sur les réseaux sociaux pour vous en prendre au régime en place, prenez gare! Surtout si vous projetez de vous rendre en vacances en Turquie. En effet, la police (des frontières) peut décider de contrôler votre smartphone ou votre ordinateur afin de vérifier que vous n'y stockez pas documents ou photos anti-Erdogan (ou anti-Turquie). De même, elle peut décider de scruter votre profil sur les réseaux sociaux toujours dans le but de vérifier que vous n'avez pas critiqué le régime en place. Entre autres choses, il est interdit d'insulter le pays, le président Recep Tayyip Erdogan et le drapeau turc. De même, brûler ou détériorer volontairement l'argent turc est aussi répréhensible. Pour l'ensemble de ces raisons, les Pays-Bas appellent leurs ressortissants à la plus grande prudence.

"Pour le moment, il ne semble pas nécessaire d'adapter notre avis de voyage, mais nous continuerons bien entendu de suivre la situation de près", indique de son côté le Ministère belge des Affaires étrangères.