La personnalité

En 2000, le buzz n’existait pas encore mais, à Cannes, tout le monde parlait de ce film mexicain projeté à la Semaine de la critique, à voir absolument : Amores perros .

Et on se souvient encore aujourd’hui de Amours chiennes, de sa structure notamment. Avec son film suivant, 21 Grammes, et celui d’après, Babel, Alejandro Gonzalez Iñarritu allait s’imposer comme la référence de ce qu’on appelle le film choral, ces œuvres éclatées où l’on découvre qu’un fil rouge invisible noue les destins de plusieurs personnages. Modèle du genre, Babel est le grandissime favori à la Palme en 2006, mais Iñarritu repartira finalement avec le prix de la mise en scène.

(...)