Planète

La collision est inéluctable : dans quatre milliards d’années, la galaxie d’Andromède embrassera notre Voie Lactée. "On sait depuis à peu près un siècle qu’elles vont entrer en collision" , cadre l’astrophysicienne de l’ULg, Yaël Nazé. Mais, aujourd’hui, "nous avons enfin une idée claire du déroulement de ces événements cosmiques au cours des prochains milliards d’années" , explique Sangmo Tony Sohn, un des scientifiques du Space Telescope Science Institute (STScI), cité par l’AFP.

La Nasa a effectué des simulations informatiques sur base de données produites par le télescope spatial Hubble, comme la vitesse et la trajectoire d’Andromède. "La galaxie nous tombe dessus à 400 000 km/h, mais elle se trouve encore loin" , précise Mme Nazé, à 2,5 millions d’années-lumière. "A grande échelle, l’univers est en expansion mais, à plus petite échelle, les masses s’attirent du fait de la gravité." Comme l’ont illustré les astrophysiciens du STScI de Baltimore, on se trouve aujourd’hui dans le rôle du batteur de base-ball qui regarde la balle arriver vers lui à grande vitesse.

Que se passera-t-il alors ? Des collisions de galaxies, les scientifiques en ont déjà observé. "C’est un peu comme si vous preniez vos deux mains et que vous entrelaciez les doigts. Les étoiles des galaxies ne vont pas entrer en collision frontale, elles vont passer l’une à côté de l’autre, parfois se faire éjecter" , explique l’astrophysicienne belge. Lorsqu’Andromède rencontrera la Voie Lactée, le soleil devrait ainsi être poussé. "Il y a 10 % de chances qu’il termine deux fois plus loin du centre de la galaxie que maintenant" , affirme Yaël Nazé. "Quant aux nuages, qui sont grands, ils vont, eux, entrer en collision et former de nouvelles étoiles. On aura donc une nouvelle génération d’étoiles qui tracera l’endroit de la collision."

Les simulations, dont les résultats ont été dévoilés jeudi, montrent en outre qu’il faudra deux milliards d’années de plus, après la rencontre entre les deux galaxies, pour que leur fusion soit complète.

Cela étant, la Terre aura déjà été fameusement bouleversée d’ici là. "Le soleil en a encore pour cinq milliards d’années. Pendant sa vie, il va chauffer et, dans un milliard d’années, il fera un petit peu chaud sur Terre. Il va aussi grossir jusqu’à la taille de l’orbite de la Terre." Bref, on n’attendra pas la collision d’Andromède avec la Voie Lactée pour avoir "des problèmes" . "On en aura avant cela !"

Découvrez les magnifiques photos de ces éléments via le lien ci-contre.