Planète

147 chefs d'État et de gouvernement participeront à la conférence de Paris sur le climat. Cette participation fait de la COP21 l'une des plus importantes conférences diplomatiques jamais organisées en dehors des assemblées générales des Nations unies à New York. 

Voici quelques données pour comprendre l'urgence climatique. 

2°C

C'est l'objectif que se sont fixés les dirigeants politiques de la planète lors du sommet de Copenhague en 2009, en se basant sur les recommandations des scientifiques. Limiter à deux degrés maximum la hausse de la température moyenne mondiale d'ici la fin de ce siècle, par rapport à l'ère préindustrielle, devrait permettre aux sociétés humaines de s'adapter sans trop de casse aux transformations accélérées de leur environnement. Dans les faits, le thermomètre planétaire a déjà grimpé d'environ 1°C depuis 1850.

(Graphique : évolution de la température moyenne globale à la surface de la Terre entre 1880 et 2014, par rapport à la moyenne enregistrée entre 1951 et 1980. Depuis le début de ces mesures, il y a 134 ans, neuf des dix années les plus chaudes sont postérieures à l'an 2000.)


450 PPM

Pour avoir une chance raisonnable de respecter l'objectif des 2°C, la concentration des molécules de CO2 dans l'atmosphère ne devrait pas dépasser 450 parties par million (PPM). Avant l'ère préindustrielle, cette concentration avoisinait les 280 PPM, elle flirte aujourd'hui avec le seuil de 400 PPM.

© http://climate.nasa.gov/evidence/
(Graphique : évolution de la concentration de CO2 dans l'atmosphère au cours des 400 000 dernières années.)

© http://www.globalcarbonatlas.org/?q=fr/emissions
(Les émissions de CO2 dans le monde par pays, secteur, nombre d'habitants, etc. Cliquez sur la carte.)


40 à 70 %

Selon le dernier rapport du Giec, demeurer sous la barre des 2°C exige de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre de 40 à 70 % par rapport à 2010 d’ici à 2050 et de les éliminer presque totalement d’ici la fin de ce siècle.


100

Lors du sommet de Copenhague, les pays développés se sont engagés à mobiliser, via divers canaux de financement publics et privés, 100 milliards de dollars par an d'ici à 2020 pour répondre aux besoins des pays en développement et, en particulier, pour aider les pays les plus vulnérables et les Etats les moins avancés à s'adapter aux impacts des changements climatiques. Cet argent doit en théorie être nouveau et additionnel par rapport à l'aide au développement existante.


21

La Cop 21, qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains, est la 21e Conférence des parties qui ont ratifié la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques conclue en 1992 à Rio. Elle rassemble les représentants de 195 pays + ceux de l'Union européenne.


147

Au moins 147 chefs d'Etat et de gouvernement, dont l'Américain Barack Obama, le Chinois Xi Jinping, le nouveau Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président indien Narendra Modi ont répondu positivement à l'annonce du gouvernement français d'être présent à Paris pour le premier jour de la conférence sur le climat. L'objectif de cette démarche est de donner une impulsion aux négociations qui seront ensuite menées par les experts et les ministres de l'Environnement des différents pays.