Planète

Un geste très simple demandé par une université britannique à ses 15 000 étudiants pour économiser l'eau...

« Faites pipi sous votre douche », c'est la demande un brin insolite d'une université en Angleterre à ses étudiants. Un message qui peut faire sourire et qui pourtant est très sérieux, puisqu'il s'agit de contribuer à la sauvegarde de notre planète en économisant l'eau gaspillée.

A l'origine de cette campagne « Go with the Flow » (#gowiththeflow), on retrouve deux étudiants, Debs Torr et Chris Dobson. Le recteur de l'Université de East Anglia de Norwich a directement approuvé et appuyé l'initiative. Selon les calculs des deux jeunes, soulager sa vessie chaque matin sous la douche permettrait d'économiser l'équivalent de 26 piscines olympiques par an. Une épargne essentielle pour cette ville où les précipitations sont moins élevées qu'ailleurs au Royaume-Uni.

« Le problème, c'est que la plupart des gens ne réalisent pas que nous utilisons de l'eau douce beaucoup plus rapidement que les réserves naturelles ne se constituent", explique Chris Dobson. Pour toutes les personnes que ce geste dégoûte, il précise qu'il n'y a pas de soucis d'hygiène tant que le jet d'eau s'écoule. Il est cependant évident que « cette campagne divise, il y a ceux qui apprécient le geste et ceux qui détestent », commente l'étudiant qui conseille tout de même de se mettre d'accord lorsqu'il s'agit de vivre en colocation. "Mais c'est exactement ce que nous cherchons. Nous tentons de remettre en question les comportements classiques; de lancer un débat autour d'une ressource que nous prenons généralement pour un acquis". Et pour encourager tout le monde à modifier ses habitudes, les deux étudiants offrent des bons d'achat aux personnes prêtes à en faire la publicité sur Facebook et Twitter.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative est mise en place. Au Brésil déjà, une ONG a tenté d'inciter les citoyens à uriner sous leur douche. C'était en 2009. Et selon les calculs de l'association, à chaque fois qu'on évite de tirer la chasse au moins une fois par jour, on économise 4380 litres d'eau potable par an. L'objectif: montrer à quel point il est facile d'aider à la préservation de la forêt atlantique, la plus menacée du Brésil.