Planète La plateforme IPES-Food propose de réformer la politique agricole commune. Objectif : permettre à tous d’accéder à une alimentation saine et durable. Et soutenir les circuits courts et les exploitations à taille humaine.


Ils sont plus de 400, agriculteurs, scientifiques, entrepreneurs du secteur agroalimentaire, élus politiques et membres de la société civile, à avoir réfléchi pendant trois ans à une vision durable pour l’agriculture et l’alimentation de demain en Europe. Ce processus, piloté par la plateforme IPES-Food (Panel international d’experts sur les systèmes alimentaires durables), a abouti à un rapport, qui compte cinq objectifs à court, moyen et long terme, et 84 propositions de réforme.

Il y a quatre raisons principales de le mettre en œuvre, écrivent ses auteurs : mettre fin aux objectifs politiques contradictoires et aux inefficacités onéreuses de la politique agricole commune, harmoniser les actions aux niveaux européen, national, local, surmonter les politiques court-termistes et enfin rapprocher les citoyens du projet européen. Voici quelques mesures phares du rapport "Vers une politique alimentaire commune pour l’Union européenne".

(...)