Inspire

L'Etna est entré en éruption lundi en crachant une importante colonne de cendres, obligeant à fermer l'espace aérien aux alentours, tandis que la zone du volcan sicilien était secouée d'une multitude de petits séismes. "L'éruption s'est produite sur le flanc de l'Etna, c'est la première éruption latérale depuis plus de 10 ans, mais elle n'a pas l'air dangereuse", a expliqué à l'AFP le vulcanologue Boris Behncke, de l'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV).

En raison du manque de visibilité, une grande partie de l'espace aérien autour du volcan a été fermé. A l'aéroport de Catane, dans l'est de l'île italienne, seuls quatre arrivées par heure étaient autorisées lundi dans l'après-midi.


Selon l'INGV, plus de 130 secousses sismiques ont été enregistrées dans la zone lundi matin, dont la plus forte a atteint une magnitude de 4,0 peu après 13h00. Les secousses se sont accompagnées d'une augmentation de l'activité du volcan, qui a culminé avec la projection d'une énorme volute de cendres vers 12h00.

Dans l'après-midi, les secousses sismiques et la projection de cendres --probablement accompagnée de lave même si le manque de visibilité empêchait de le confirmer dans l'immédiat-- ont cependant diminué, a précisé l'expert.

© AFP