Planète

Des scientifiques ont fait un pas de plus dans la compréhension du fonctionnement de certaines espèces végétales. Les plantes carnivores pourraient prochainement ne plus être un secret pour nous. Un grand mystère les concernant vient en tout cas d'être levé.

On connaissait déjà les pièges de certaines plantes carnivores: mâchoires mobiles, feuilles collantes qui s’enroulent autour des proies... Mais une espèce en particulier, les Heliamphora nutans (voir photo), faisait l’objet de l’attention des scientifiques. Ces plantes à urnes sont d’origine sud-américaine et mesurent environ 18cm de haut pour 7cm de large. Des chercheurs allemands et anglais ont collaboré afin de déterminer par quel processus particulier ces plantes carnivores parvenaient à retenir leurs proies dans l’urne. Les résultats sont frappants et le phénomène en jeu serait celui de l'aquaplanage.

Leur explication est par ailleurs assez simple. Ces plantes carnivores émettent un parfum de nectar qui attire les insectes dans l’urne. À l’intérieur, une paroi interne couverte de tous petits poils très hydrophiles forme une fine couche d'eau. Résultat: l'insecte tente comme il peut de s'échapper mais il "patine", telle une voiture qui fait de l'aquaplaning.