Planète

C'est l'une des coquetteries imposées par la présidence qatariote qui pilote la 18e conférence des Nations unies sur le climat. La distribution de tout document papier est proscrite, au profit de documents numériques.

Habituellement, des tonnes de dossiers sont en effet distribués lors de ces sommets: programme de la journée, état des lieux des négociations, communication des pays, manifeste des ONG, rapports divers... On en passe.

Si cette inflation peut parfois agacer, elle s'avère aussi être un instrument de travail utile pour suivre l'évolution des multiples débats en cours. Nombreux sont donc ceux qui se plaignent de ce bannissement. Avoir quelques feuilles de papier sous la main s'avère en effet parfois bien plus pratique qu'une multitude de fichiers et autres pages web ouverts sur l'écran de son ordinateur portable.

Et ce changement n'embête pas seulement les journalistes. Certains délégués et représentants de la société civile dénoncent en effet la perte de transparence et le déficit démocratique qui découle de cette décision apparemment anodine.

Car les représentants des pays les plus pauvres n'ont pas tous à leur disposition une batterie de laptops et autres tablettes. Or l'information est la première condition de la compréhension et de l'action.

Sur le plan environnemental enfin, on ne peut que sourire aux arguments qui sous-tendent ce choix. Officiellement, celui-ci est justifié par la volonté de limiter le gaspillage et de protéger les forêts (et donc le CO2 qui y est naturellement stocké). Dans les faits, le bilan environnemental du numérique face à celui du papier est pourtant toujours loin de faire l'unanimité. En outre, on n'est pas convaincu que les clefs USB généreusement distribuées constituent une alternative écologique crédible. Enfin, parce que cette initiative paraît bien futile au regard de l'énorme gouffre énergétique que représente le monumental centre de conférence de Doha implanté au milieu de nulle part...

Pourquoi faire compliqué, somme toute, quand on peut faire simple.