Planète

Malgré quelques points positifs, l'état de la mer du Nord n'est pas très réjouissant. Les scientifiques de l'UGMM (Unité de gestion du modèle mathématique de la mer du Nord), y observent un appauvrissement de la faune benthique (des fonds marins) et un enrichissement excessif en plomb, mercure et PCB, lit-on vendredi dans Le Soir, qui relaie des informations du rapport fédéral de l'environnement (période 2009-2014). 

Les scientifiques ont constaté une flambée d'infections chez les poissons. Par ailleurs, la production de phytoplancton explose en raison de l'eutrophisation.

De nombreuses substances chimiques dangereuses contaminent l'eau de mer à des valeurs supérieures à la directive-cadre Eau. "Situés à l'autre extrémité de la chaîne trophique, les oiseaux marins pâtissent de la pollution marine. Les teneurs en PCB et en mercure bio-accumulées dans leurs œufs y dépassent largement les limites acceptables", explique Le Soir.

Le rapport évoque aussi une "évolution trop lente vers une pêche durable".