Planète

Parti le 28 mai dernier pour l'ISS, la station spatiale internationale, l'astronaute américain Gregory Reid Wiseman raconte ses aventures sur Twitter. Fait étonnant: sa mission revêt une dimension poétique rarement rencontrée jusqu'ici. En témoignent ces clichés publiés sur son compte Twitter @astro_reid chaque fois agrémentés de "amazing" et de "beautiful".

"Les couchers de soleil créent des paysages extrêmement riches là-haut"

"Les compagnies aériennes 'repaignent' le ciel du matin"

Bien sûr, l'homme de 38 ans n'est pas le premier à communiquer avec les internautes pendant son séjour dans l'espace. On se souvient par exemple du Canadien Chris Hadfield qui multipliait les expériences scientifiques lors de son séjour dans l'ISS en 2012-2013 (voir cet article: "Que se passe-t-il lorsque l'on essore un torchon dans l'espace?").

L'astronaute n'est donc plus seulement un héros surentraîné qui ne craint pas la peur, à la fois ingénieur et pilote d'essai. Il est aussi un homme simplement en admiration devant la beauté de notre planète dont il partage toutes les facettes en photos et vidéos. Oublié le bourdonnement incessant du Monde, ses conflits, sa fureur. Dans le silence de l'espace, la planète bleue s'offre aux regards à travers un interminable ballet.

"De la péninsule de Baja au sud de San Diego [Californie] jusqu'à Detroit, Michigan, en 7 secondes"

"Nous avons la chance de vivre à une époque où, quand on prend une photo, on peut la publier directement sur Twitter. Cela rend l'expérience tellement plus simple à partager", racontait M. Wiseman début juillet lors d'un chat vidéo avec le magazine "Time". C'est un peu un devoir qu'on accomplit sans même y penser pendant la journée. Mais c'est tellement apprécié [sur Terre] qu'on prend beaucoup de plaisir à le faire."

Géopolitique et phénomènes naturels

Et quand Alexander Gerst, son collègue allemand à bord de l'ISS, tweete sur le conflit israélo-palestinien à Gaza, Reid Wiseman reste plus prudent.

"Ma plus triste photo jusqu'ici. Depuis l'ISS, on peut voir les explosions et les roquettes au-dessus de Gaza et Israël."

Ainsi, l'Américain préfère se concentrer sur des phénomènes naturels tels que les typhons, les ouragans ou les feux de forêt. Non sans suivre aussi l'actualité terrienne. Les amateurs de football se souviendront notamment de la vidéo envoyée par l'équipage de la station à l'occasion du match Allemagne-USA pendant la récente Coupe du Monde au Brésil (voir ce clip en cliquant ici).



Les aventures de Wiseman à bord de la station spatiale internationale ont déjà séduit près de 200.000 followers sur Twitter. Son retour est prévu sur le sol terrien en novembre prochain. D'ici-là, l'équipage de l'ISS contemplera notre planète au rythme de tours de Terre bouclés en 90 minutes seulement...