Planète

Une gigantesque opération d’éradication des rats sur deux îlots de l’archipel des Galapagos a commencé jeudi, avec pour objectif d’en tuer environ 180 millions. Les rats menacent des espèces uniques d’oiseaux et de reptiles.

Un hélicoptère a déversé 22 tonnes d’un poison spécialement mis au point, entamant la deuxième phase d’une opération de dératisation qui vise à débarrasser d’ici à 2020 l’archipel de ces rongeurs, arrivés par bateau à partir du XVIIe siècle, ont annoncé les autorités équatoriennes.

Les rats sont un danger pour les espèces uniques propres à l’archipel du Pacifique. Ils dévorent en particulier les œufs et menacent faucons, pinsons, tortues géantes, lézards et iguanes. Les deux îlots concernés par cette phase, Pinzon et Plaza Sur, sont inhabités. Ils sont tellement infestés qu’ils comptent 10 rats au mètre carré.