Politique belge “La Libre” sort son baromètre politique à un mois des élections générales du 26 mai. La N-VA domine en Flandre. Écolo et le PS sont coude-à-coude côté francophone, où la droite est en train de s’effondrer. Les jeux sont très ouverts pour la formation des futurs gouvernements. Voici les résultats du baromètre pour Bruxelles.


Maingain en tête

Malgré le retour de Paul Magnette, porte-parole du PS pour la campagne électorale, parmi les personnalités politiques sondées à Bruxelles, Olivier Maingain conserve sa première place sur le podium bruxellois. Dans notre baromètre de mars 2018, le président de Défi avait, en effet, été détrôné par le socialiste wallon. En partance, le président Maingain confirme ainsi un véritable état de grâce auprès des Bruxellois. On ne peut pas en dire autant du Premier ministre sortant, Charles Michel, qui recule de deux places et se fait désormais doubler par Didier Reynders.


Milquet, la populaire, entrée en demi-teinte pour Prévot

Le CDH privé d’une machine à voix

Trois jours après le lancement de ce sondage, Joëlle Milquet officialisait sa décision de renoncer à la tête de liste CDH à la Chambre, le 26 mai. Compte tenu de sa cote de popularité à Bruxelles, inutile de dire que le parti de Maxime Prévot se voit privé d’une machine à voix pourtant bien indispensable, tandis qu’il atteint à peine les 7 % d’intentions de vote à Bruxelles.

Zakia Khattabi intègre le top 10

La coprésidente d’Écolo peut rêver encore un peu plus à la ministre-Présidence de la Région bruxelloise. Dans notre dernier baromètre politique de décembre 2018, nous épinglions le déficit de popularité de la Bruxelloise dans la capitale. Elle n’y occupait que la dix-huitième place du classement. Une observation qui était d’autant plus opportune que son comparse wallon, Jean-Marc Nollet, occupait alors la septième place. Zakia Khattabi semble être parvenue à gommer ce déficit de popularité puisqu’elle remonte désormais à la huitième place, juste devant… Jean-Marc Nollet.

L’entrée sans éclat de Prévot à Bruxelles

Nouvelle personnalité politique testée dans la capitale, le président du CDH, Maxime Prévot, ne figure pas dans le top 10 qu’occupait jusque-là son prédécesseur Benoît Lutgen.


Fiche technique du baromètre

Ce sondage a été effectué par téléphone fixe ou mobile, du lundi 25 mars au lundi 15 avril 2019, sur un échantillon représentatif de 2 769 électeurs belges à la demande de La Libre Belgique, la RTBF, la VRT et De Standaard.
Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des 3 Régions de Belgique sur un échantillon aléatoire de n = 1 006 électeurs résidant en Flandre, n = 1 004 électeurs francophones résidant en Wallonie et de n = 759 électeurs résidant à Bruxelles.
La marge d’erreur maximale est de ± 3,1 % sur les échantillons de Flandre et de Wallonie et de ± 3,6 % sur celui de Bruxelles.

© D.R.