Politique belge La N-VA, soucieuse de ménager les automobilistes, n’a pas pris de risques avant le 26 mai. L’opposition dénonce.

Triste spectacle de voir la N-VA et l’Open VLD sortir l’artillerie lourde pour tenter de minimiser leur soutien à la taxe kilométrique, mesure qui pourtant fait l’objet d’un consensus au sein du Parlement flamand. On retiendra l’image d’un Bart De Wever dont l’enthousiasme a fondu comme neige au soleil en ce qui concerne l’instauration d’une telle taxe kilométrique "intelligente", c’est-à-dire moins élevée quand il y a peu de circulation et plus importante lorsque le trafic est dense.

(...)