Politique belge

Il est là, debout, au centre du salon feutré. Avec son costume impeccable, sa dégaine "made in France" et son sourire jusqu’aux oreilles. C’est vrai qu’il aurait bien un petit côté jet-setteur, le Dilliès. Ce soir-là, le maïeur - sortant - de ces lieux est accueilli chez un couple franco-allemand installé depuis une grosse décennie en terres uccloises. "Des amis de longue date", qualifie-t-il. Quartier Fond’Roy. Il est un peu plus de 20 heures lorsque les invités, des amis de ses amis, investissent la demeure familiale. La soirée "Tupperware - Boris Dilliès" est ouverte. "Salut Boris ! Tu vas bien ?", salue l’un d’eux.