Politique belge

Le MR et le cdH, qui finalisent depuis plusieurs jours un accord de gouvernement pour la Wallonie, se réserveront encore du temps mardi pour ce faire. 

Chez les centristes comme chez les réformateurs, la journée de mercredi semblait envisagée pour présenter cet accord. La validation de cet accord devant les bureaux de parti, l'élaboration du casting ministériel et le rappel des députés pour élire le gouvernement wallon devant le parlement prendront encore du temps. Depuis plusieurs jours, la fin juillet est l'échéance affirmée pour installer un nouveau gouvernement.

MR et cdH disposent à deux d'une courte majorité (38 sièges, soit un de plus que nécessaire), éventuellement élargie au député indépendant André-Pierre Puget (JEXISTE). PS, Ecolo et PTB disposent de 36 sièges.

Le cas de deux députées enceintes et proches d'accoucher ajoute une dose d'incertitude. Pour la Mouscronnoise Mathilde Van Dorpe (cdH), qui est déjà suppléante, le problème ne se pose pas, dit-on au cdH: elle sera si nécessaire remplacée par un autre suppléant. Le cas est différent pour l'ex-ministre fédérale et bourgmestre de Jurbise Jacqueline Galant (MR) qui, élue parmi les effectifs, ne peut pas être remplacée pour le vote d'une motion de méfiance constructive. "On a pris cela en compte", confirme-t-on au MR, où l'on ne souhaitait toutefois pas se répandre en conjectures.