Politique belge "Si l'espérance de vie augmente, l'âge légal de la retraite doit encore être relevé", a déclaré Bart De Wever, président de la N-VA, au cours de l'émission "Terzake" sur la VRT. Voilà qui risque de susciter le débat, l'âge légal de la pension ayant été revu à la hausse il y a peu à 66 ans d'ici à 2025 et 67 ans d'ici 2030. Mais cela ne suffit manifestement pas aux nationalistes flamands. Pour le président de la N-VA, il doit y avoir un lien automatique entre l'âge de la retraite et l'espérance de vie. Voilà qui risque d'être autre chose qu'un fait de campagne…

Liaison automatique

Prenant appui sur le système danois, Bart De Wever estime qu'un système doit être mis en place qui augmente automatiquement l'âge de la retraite dès que l'espérance de vie franchit un palier. En débat avec John Crombez, président du Sp.a (socialistes flamands), Bart De Wever estime que cette hausse programmée de l'âge de la pension légale est le seul moyen d'assurer la survie du système des pensions en Belgique. On le sait, d'ici 2040, le Bureau du Plan a effectivement montré que le coût du vieillissement de la population allait croissant, et que le coût automatique, chaque année, avoisinait les 2 à 3 milliards d'euros. C'est d'ailleurs en partie cette facture « vieillissement » qui explique pourquoi le déficit structurel de la Belgique, qui avait été réduit à 0,7 % à la fin 2018, va de nouveau grimper ces prochaines années (2,6 % d'ici à 2024), ce qui nous vaut l'ire de la Commission européenne. Bart De Wever a de son côté rappelé que « 10 000 retraités de plus sont comptés chaque mois, de sorte que les dépenses sociales atteindront 28,7% du produit intérieur brut (PIB) d'ici 2040, soit près de 3 % de plus que maintenant. C'est, en euros courants, une dépense supplémentaire de 15 milliards d'euros, soit environ le double du budget total alloué au chômage ».

Mouvement inverse chez les socialistes

On s'en doute, cette sortie de Bart De Wever sur les pensions n'a pas fait plaisir au président des socialistes flamands. Pour la petite histoire, c'est en lisant un passage du programme de la N-VA que John Crombez a ainsi suscité cette sortie du président de la N-VA. Dans le programme, il est ainsi écrit « qu'une condition cruciale pour maintenir la soutenabilité des retraites et de préserver la solidarité entre les générations est que l'âge légal de la retraite suive l'espérance de vie ». Bart De Wever n'a pas contesté… Cette confirmation a fait sortir le socialiste de ses gonds. Le Sp.a, comme le PS, entendent ramener l'âge légal de la retraite à 65 ans et ainsi effacer des tablettes la réforme des retraites du gouvernement Michel. Bart De Wever ne s'en est pas laissé compter : « De 1980 à 2011, les socialistes avaient le ministre des pensions. L'âge effectif de la retraite est ensuite tombé à 57 ans pour les hommes et à 55 ans pour les femmes. Grâce à toutes ces mesures, nous venons tout juste d’atteindre l’âge de 60 ans et demi. » Ce qui nous situe dans le bas du classement européen. Au sein des travailleurs actifs, l'âge légal de la retraite est de 62 ans. Débat en vue ces prochains jours...