Politique belge Après le départ des cinq N-VA, Charles Michel a redistribué les portefeuilles entre ses ministres, désormais au nombre de 12.

Sauf nouvel épisode politique du genre (en Belgique, tout est possible !), ils ne seront plus que treize à bord du paquebot gouvernemental d’ici aux élections législatives du 26 mai 2019 : six ministres francophones, six ministres néerlandophones et le Premier ministre qui devient désormais "asexué linguistiquement", pour reprendre l’expression constitutionnelle consacrée.

(...)