Politique belge

On le sait, Didier Reynders (MR) a déposé sa candidature au poste de secrétaire général du Conseil de l’Europe. Une ambiguïté pointée du doigt par Alexis Deswaef, avocat et ex-président de la Ligue des droits humains : il y a quelques mois, ce même Conseil avait - via la commissaire aux droits de l’homme - enjoint Theo Francken (N-VA), ex-secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, à renoncer au centre pour familles avec enfants. 

Pour Alexis Deswaef, la candidature de Didier Reynders est incohérente. "Comment postuler pour diriger une organisation internationale dont on a nié les demandes en tant que vice-Premier ministre du gouvernement belge ?" s’interroge-t-il. 

Theo Francken avait envoyé le Conseil de l’Europe sur les roses, argumentant entre autres que la Cour européenne des droits de l’homme ne s’oppose pas à la détention d’enfants si les mesures sont conformes à la Convention européenne des droits de l’homme.