Politique belge

Douleurs politiques et maux de tête dans les partis en vue… Les négociateurs fédéraux entament cette semaine le cœur de tout accord de gouvernement qui se respecte : le budget, le coût des mesures proposées, l’argent que pourraient faire entrer dans les caisses de l’Etat les économies envisagées…

Les dirigeants des quatre partis (CD&V, MR, Open VLD et N-VA) doivent se réunir aujourd’hui après-midi, mais différents groupes de travail sont déjà à l’œuvre depuis hier. Pas simples techniquement ni politiquement, les discussions concernant le budget devraient vraisemblablement durer plusieurs jours.

L’objectif des "suédois" est d’abord d’aborder le budget dans son ensemble, les domaines spécifiques ayant un impact sur les finances publiques (emploi, pensions, etc.) devraient être abordés plus tard dans la semaine. La partie n’est pas gagnée.

En effet, au sein des équipes de négociateurs techniques, on laisse entendre que le gouvernement de centre droit qui pourrait voir le jour aura du mal à équilibrer les recettes et les dépenses. D’autant plus que les fuites dans la presse sur une série d’idées ces derniers jours ont "tué" certaines pistes d’économies et certaines nouvelles sources de revenus, nous confie-t-on.

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)